En attendant Bojangles

Olivier Bourdeaut
Finitudes • 2016

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plais...ir, la fantaisie et les amis.Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.
Viac

Knihy ikar novinka paríž recenzia

Veľmi sa mi páči, že Ikar pomedzi rôzne komerčné tituly dáva priestor aj literatúre, ktorá nepatrí do mainstreamu. V edícii Odeon vychádza najmä svetová literatúra, či už tá klasická ako Shakespeare, Tolstoj, Harper Lee, Hemingway) a tiež súčasná, do ktorej patrí aj Čakanie na Bojanglesa od francúzskeho autora Oliviera Bourdeauta či minule recenzovaná kniha Súmrak […] The post Oliver[...]

Čítať ďalej

*** Albatros Media a.s. detektivní kriminální napínavé Recenze thriller XYZ

HODNOTENIE:   **"Mama mi často rozprávala príbeh Mistra Bojanglesa. Ten príbeh bol ako jeho hudba: krásny, roztancovaný a melancholický. Rodičia zbožňovali slow s pánom Bojanglesom práve preto, lebo to bola hudba na city. Spevák a tanečník žil v New Orleanse, i keď to bolo už dávno, v starých časoch, keď tam ešte nebolo nič nové. Spočiatku cestoval so svojím psom v starých handrách po juhu[...]

Čítať ďalej
Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.